Qui suis-je ?

Marie Gravey, traductrice et interprète de conférence basée à Lyon

De langue maternelle française, je suis titulaire d’un DESS (Master) de traduction littéraire, obtenu à l’ISTI de Bruxelles en 2002.
Depuis une quinzaine d’années, j’exerce la traduction pour divers donneurs d’ordre : éditeurs, agences de communication, entreprises industrielles.
Je suis également interprète depuis 2014, après deux années passées à Germersheim (université de Mayence, Rhénanie-Palatinat) et l’obtention du master d’interprétation de conférence de cet institut.
Ayant à cœur de transmettre ces deux métiers qui me passionnent, j’ai animé pendant plusieurs années des cours de traduction en licence et master 1 à l’université Lyon 2 (cours de traduction journalistique et méthodologie de la traduction) et, plus récemment, des cours d’interprétation consécutive à l’institut de Germersheim.
Membre du syndicat national des traducteurs professionnels et signataire de son code de déontologie : en savoir plus


Interprétation & Communication est né de la volonté de travailler en réseau afin de favoriser le développement et l’enrichissement des compétences. Ce réseau a vocation à s’étoffer et à promouvoir la coopération entre des indépendants exigeants, axés essentiellement sur l’interprétation de conférence, la traduction rédactionnelle et la communication d’entreprise.


Clients

Entreprises privées, ministères, consulats, organisations internationales, syndicats

Agences de communication,

maisons d’édition.

Nous consulter pour en savoir plus.

Formation continue

Rentrée 2017 : DU droit du travail, université de Dijon

20-10-2017 : La traduction des contrats (allemand-français)

20-05-2015 : Formation économique et financière à l'usage des interprètes de conférence

Réseau

Presse

Marie Gravey : le goût de l’écrit, l’appétit de l’oral

Traductrice de l’allemand et de l’anglais vers le français, Marie Gravey conjugue à présent cette activité avec celle d’interprète de conférence (français A, allemand B, anglais C). Cette indépendante de 39 ans installée à Lyon s’épanouit pleinement entre ces deux facettes de la profession. La traduction trouve son complément idéal dans l’interprétation, que Marie développe depuis l’obtention récente de son master à Germersheim (Allemagne). « Je m’y suis plongée non pas par nécessité pécuniaire, mais en raison du besoin d’interactions sociales, qui font souvent défaut dans l’exercice quotidien de la traduction », explique-t-elle. Pour l’heure, Marie consacre encore l’essentiel de son temps à la traduction de supports de communication d’entreprise, d’actes de colloque, et autres documents de sciences humaines et sociales pour des donneurs d’ordres issus des milieux économiques, scientifiques et de l’édition. Mais elle compte bien accorder de plus en plus de place à l’interprétation. « J’aime avoir le temps de soigner une traduction, mais retrouve avec l’interprétation le plaisir de la langue au service d’une communication en temps réel. Et on a parfois la chance d’interpréter un excellent orateur, ce qui vous donne l’occasion de déployer tous les ressorts d’une belle rhétorique orale. » D’ores et déjà, sa nouvelle activité la pousse à structurer méticuleusement son organisation de travail. Par exemple, elle classe dans différents glossaires nombre de termes techniques dont elle vient de se servir pour telle ou telle traduction. Glossaires qu’elle s’empresse de mémoriser… car on ne sait jamais quel sera le sujet de la prochaine conférence !

 

Propos recueillis par Franck Jourdain

Parution dans Tradzine, le bulletin d’information de la Société française des traducteurs – Juin 2016